Autant le dire clairement, ce petit blog devra fonctionner au maximum de ses capacités et la tache est délicate.
S’attaquer aux métiers impose d’abord de savoir ce que l’on veut et de voir ensuite ce qui est possible.

Ce que je veux

De l’info sur les métiers bien sur. Mais en disant cela je ne dis pas grand chose.
Une partie informations statistiques sur les métiers, combien de personnes exercent ce métier, quels salaires sont proposés, quelles formations ont suivies ceux qui exercent déjà ce métier, quel type d’emploi (cdi, cdd, interim). Des données lourdes, travaillées essentiellement par L’INSEE et la Dares, provenant d’études de l’emploi à la mise à jour assez rare, au mieux à l’année.

Une partie directement liée aux offres d’emploi telles qu’elles sont publiées, essentiellement sur le WEB. En clair, analyser les offres d’emploi et les classer, par ville, par département, en indiquant les évolutions d’une période à l’autre. Cela m’impose de savoir analyser plus d’une centaine de milliers d’annonces, pour commencer. Je veux cette partie actualisable le plus souvent possible, je retiens une périodicité mensuelle pour l’instant. Savoir combien d’offres d’emploi sont publiées, les expériences demandées, analyser les salaires, le type d’emploi et les horaires complets ou partiels proposés.

Faire en sorte que ces parties soient connectées pour pouvoir donner un panorama assez complet de la réalité de l’emploi par métiers en France.

Nomenclature je bénis/maudis ton nom !

Comment classer les métiers ? Les statisticiens utilisent le concept de nomenclature. Encore que concernant les métiers, l’approche est délicate. J’ai d’abord retenu le référentiel ROME parce que Pôle Emploi l’utilise et qu’il est le plus complet et le plus à même de répondre à l’analyse des offres d’emploi publiées. Mais la plupart des informations publiées ne l’utilisent pas et lui préfèrent la notion de famille professionnelle – référentiel FAP 2009 retenu – ou de PCS, dernière évolution du concept de catégorie socio-professionnelle CSP. Le problème principal est que ses nomenclatures se recoupent souvent assez mal pour certains métiers, se chevauchant sur de nombreux postes, s’excluant sur d’autres. La mise en relation de ces trois nomenclatures est une nécessité mais ce travail demeurera parfois incertain.

Sur cette page, les métiers seront donc regroupées en grandes familles, chaque famille pointera sur une page ou les trois référentiels seront proposés.
Sur chaque billet décrivant un métier devra se retrouver tous les liens vers les informations provenant des différentes nomenclatures, même si ce découpage est imparfait.

Table des Métiers (Rome – FAP 2009 – PCS)

A Agriculture, marine, pêche
B Bâtiment, travaux publics
C Électricité, électronique
D Mécanique, travail des métaux
E Industries de process
F Matériaux souples, bois, industries graphiques
G Maintenance
H Ingénieurs et cadres de l’industrie
J Transports, logistique et tourisme
K Artisanat
L Gestion, administration des entreprises
M Informatique et télécommunications
N Études et recherche
P Administration publique, professions juridiques, armée et police
Q Banque et assurances
R Commerce
S Hôtellerie, restauration, alimentation
T Services aux particuliers et aux collectivités
U Communication, information, art et spectacle
V Santé, action sociale, culturelle et sportive
W Enseignement, formation
X Politique, religion